Top14 - Perpignan - 04/05/2013

Compte rendu du match

 

Montpellier soigne sa sortie ! 

Le dernier match de la phase régulière a toujours un goût particulier, c’est peut être le dernier rendez-vous de l’année à Du Manoir et le public est venu nombreux pour soutenir le MHR dans ce derby régional face au voisin, l’USAP. Le match n’est pas totalement dénué d’enjeu puisqu’en cas de victoire bonifiée, Montpellier peut toujours recevoir en barrages si le Racing bat Castres sans qu’aucun point de bonus ne soit distribué. Autant dire que le match risque d’être animé, d’autant plus que ce sera l’occasion d’offrir un dernier succès avec la manière aux joueurs qui quittent le club à la fin de la saison et surtout de préparer avec application les phases finales.
 
Montpellier domine l’entame de match et impose un rythme soutenu à son adversaire. Martin Bustos Moyano a l’occasion d’ouvrir le score sur pénalité dès la 3ème minute mais il rate la cible. Ce n’est que partie remise puisqu’il débloque le compteur du MHR 10 minutes plus tard sur une autre pénalité. Les Cistes poussent, c’est le cas de le dire, et sont récompensés d’un essai de pénalité pour avoir amené plusieurs fois à la faute la mêlée catalane. Bustos Moyano transforme et le MHR mène 10 à 0. Le MHR doit gagner avec le point de bonus pour espérer disputer son match de barrage à domicile et ne tape logiquement pas les pénalités mais trouve des touches. C’est d’une pénaltouche justement que vient le deuxième essai du MHR marqué par l’arrière Benoît Sicart. Essai transformé, 17 à 0 après 27 minutes. Les Héraultais harcèlent littéralement leurs adversaires et provoquent beaucoup de fautes que M. Rebollal finit logiquement par sanctionner d’un carton jaune contre Kisi Pulu qui venait de rentrer. A 5 mètres de l’en-but catalan, le MHR choisit la mêlée et enfonce le pack sang et or laissant le champ libre à Alex Tulou pour aplatir le 3ème essai de l’après-midi. Alors que la sirène retentit, Gavin Hume rate une pénalité face aux poteaux si bien que le score à la pause est de 22 à 0.
 
Pendant ce temps, le Racing mène 22 à 6 à la pause face au CO, si bien que le MHR est en position de recevoir son barrage ! Le club profite de la mi-temps pour célébrer le titre et la montée du club en Top 16 il y a déjà 10 ans en recevant sur la pelouse les héros de la saison 2002/2003 emmenés par leur capitaine de l’époque, Didier Bès !
 
Montpellier repart de plus belle en deuxième mi-temps et c’est à nouveau sur mêlée que la différence se fait avant que Bustos Moyano ne revienne à l’intérieur de Julien Tomas pour marquer à son tour. Il se charge lui-même de la transformation pour porter le score à 29 à 0. Le public de Montpellier, chambreur envers l’homologue perpignanais, est rappelé à l’ordre par l’essai du centre Sione Piukala. La transformation est assurée par Armand Battle et le score est de 29 à 7. Alors que le public réserve une ovation à Drikus Hancke, capitaine du jour qui prendra sa retraite à l’issue de cette saison, le MHR en rajoute une couche et Bustos Moyano signe son deuxième essai. Il transforme à nouveau et le score passe à 36 à 7. Le match devient fou et l’USAP marque à nouveau par l’intermédiaire de Sébastien Taofifenua alors qu’Alex Tulou a reçu un carton jaune. Le MHR mène 36 à 12. Le chassé-croisé se poursuit puisque le MHR réplique à son tour et que le jeune Taleta Tupuola marque son premier essai chez les pros ! Bustos Moyano du bord de touche est impérial, 43 à 12. A son tour, Julien Tomas est acclamé comme il se doit par les 14.475 supporters du Stade Yves du Manoir. L’USAP continue de répondre coup pour coup. Essai de Sofiane Guitoune, 43 à 17. Les deux équipes offrent vraiment un jeu spectaculaire cette après-midi et Benoît Paillaugue y va, lui aussi, de son essai et après la transformation de Bustos Moyano, les Cistes atteignent la barre des 50 points, 50 à 17 ! Incroyable, Perpignan a toujours du répondant et c’est Fabrice Catala qui plonge dans l’en-but pour aplatir le quatrième essai des visiteurs, 50 à 22, et il reste encore 5 minutes ! Dans un dernier effort le MHR se rapproche à nouveau de la ligne d’essai mais le score final ne changera pas, 50 à 22 pour Montpellier.
 
Seconde mi-temps de folie puisque 7 essais auront été inscrits. Montpellier l’emporte avec un bonus offensif amplement mérité et pourtant, la défaite bonifiée des Castrais suffira à ces derniers pour s’assurer de recevoir le barrage contre... Montpellier ! Le MHR peut fêter comme il se doit les 12 joueurs qui quitteront le club à la fin de la saison et avancer plein d’espoirs vers les barrages et le stade Pierre Antoine qu’il commence à bien connaître !
 
Texte: Damien Gozioso
Photos: Fabrice Chort
 
Composition MHR :
1. Mikheil Nariashvili (61ème : 17. Nahuel Lobo) – 2. Agustin Creevy (55ème : 16. Charles Géli) – 3. Maximiliano Bustos (72ème : 23. Vincent Pelo) – 4. Drikus Hancke (53ème : 18. Mickaël De Marco) – 5. Mamuka Gorgodze – 6. Fulgence Ouedraogo – 7. Kélian Galletier (55ème : 19. Johnnie Beattie) – 8. Alex Tulou – 9. Julien Tomas (66ème : 20. Benoît Paillaugue) – 10. François Trinh-Duc (72ème : 21. Hamish Gard) – 11. Martin Bustos Moyano – 12. Santiago Fernandez – 13. Thomas Combezou – 14. Taleta Tupuola – 15. Benoît Sicart (75ème : 22. Pierre Bérard)
 
Composition USAP :
1. Sébastien Taofifenua – 2. Romain Terrain (45ème : 16. Guilhem Guirado) – 3. Jérémy Castex (30ème : 17. Kisi Pulu) – 4. Guillaume Vilaceca – 5. Robins Tchale-Watchou (45ème : 18. Romain Taofifenua) – 6. Romain Bézian – 7. Bertrand Guiry – 8. Luke Narraway – 9. David Mélé (40ème : 20. Florian Cazenave) – 10. Gavin Hume – 11. Armand Battle – 12. Sione Piukala – 13. Sofiane Guitoune – 14. Adrien Planté (50ème : 22. Fabrice Catala) – 15. Joffrey Michel (63ème : 21. David Marty)
 
Points MHR :
Pénalité : Martin Bustos Moyano : 12ème
Essais : Essai de pénalité : 23ème ; Benoit Sicart : 26ème ; Alex Tulou : 36ème ; Martin Bustos Moyano : 49ème, 54ème ; Taleta Tupuola : 64ème ; Benoît Paillaugue : 71ème
Transformations : Martin Bustos Moyano : 23ème, 27ème, 50ème, 55ème, 65ème, 72ème
 
Points USAP :
Essais : Sione Piukala : 52ème ; Sébastien Taofifenua : 62ème ; Sofiane Guitoune : 68ème ; Fabrice Catala : 74ème ; 
Transformations : Armand Battle : 53ème
 
Carton jaune MHR :
Alex Tulou : 59ème 
 
Carton jaune USAP :
Kisi Pulu : 35ème 
Photos
Vidéos