• Equipe pro
  • InterviewInterview

Aaron Cruden avant MHR - Glasgow

Le 15 décembre 2017

En l’espace de quelques mois, il est devenu le métronome de la ligne d’attaque montpelliéraine. Blessé lors des deux premières journées de Champions Cup, Aaron Cruden a découvert la compétition la semaine dernière à Glasgow, où il a animé le jeu d’une main de maître. Notre All Black fait le point avant de disputer le match retour demain à l’Altrad Stadium.

Aaron, quel est l’état d’esprit de l’équipe après la belle victoire en Ecosse ?

Nous étions très heureux de revenir de Glasgow avec une victoire bonifiée mais on sait qu’on va devoir produire une nouvelle performance de qualité demain, qui plus est devant notre public. Ce ne sera pas un match facile mais on s’est bien préparé pour répondre présent.

En début de semaine, l'équipe s'est entraînée au football. Est-ce une nouvelle tactique ?

Je ne sais pas si c’est une nouvelle tactique, mais je pense que c’est important, dans une saison, de trouver différents moyens de stimuler les joueurs et de donner un petit coup de frais. C’est vrai que lundi, nous avons joué au foot et nous avons bien rigolé, mais je peux vous assurer que dès mardi, les entraînements ont été intenses !

Cela témoigne de la bonne ambiance au sein de l’équipe ! 

C’est toujours une bonne chose d’avoir un groupe qui a envie de travailler ensemble sur le terrain. Ici, tout le monde partage le but commun d’être une bonne équipe qui gagne des matchs. Pour le moment, on travaille dur et on vit bien ensemble !

Comment se passe ta nouvelle vie en France ?

Je prends beaucoup de plaisir ici. Évidemment, la vie est différente de celle en Nouvelle-Zélande mais je pense que j’avais besoin de ça. J’ai été très bien accueilli dès mon arrivée et l’adaptation a été facile.

Pour toi qui découvres le Top 14 et la Champions Cup, sens-tu une différence entre les deux compétitions ?

Il m’est difficile de juger après avoir disputé seulement un match. Plus j'aurai de temps de jeu, plus je comprendrai les différents styles de jeu. Mais je pense que la Champions Cup est différente dans le sens où l’on doit affronter des équipes de toute l’Europe qui excellent dans leur propre style de rugby. Du coup, on doit être sûr de bien analyser l’adversaire, de savoir ce qu’il va proposer. Si on parvient à bien le faire, alors on pourra aborder le match le plus confortablement possible et prendre les bonnes décisions sur le terrain.

Justement, comment analyses-tu cette équipe des Glasgow Warriors ?

C’est une très bonne équipe qui aime circuler et déplacer l’adversaire d’un bout à l’autre du terrain en jouant rapidement. On garde ça à l’esprit et on s’est entraîné cette semaine pour pouvoir rester concerné du début à la fin du match. Si on parvient à rester concentré pendant 80 minutes demain, ce sera un super match !

De plus, les Écossais n'ont plus rien à perdre...

Exactement, ils auront à cœur de gagner leur premier match en Coupe d’Europe. Mais de notre côté, on tient aussi à confirmer le bon résultat de la semaine dernière et augmenter nos chances de qualifications, on l’espère avec une victoire bonifiée ! Comme Vern nous l’a dit en début de semaine : à partir de maintenant, chaque match sera une finale. On ne peut plus se permettre de perdre dans cette compétition. Mais c’est une forme de pression positive. On doit s’assurer de tout faire pour garder cette bonne dynamique dans laquelle nous sommes.

Pour finir, un mot pour les supporters qui vont vous retrouver après trois matchs à l’extérieur ?

C’est vrai que ça fait longtemps que nous n’avons pas joué à domicile ! Tout le monde a hâte de retrouver notre stade, notre public. On compte sur un Altrad Stadium gonflé à bloc pour que montrer un bon rugby et faire plaisir à nos supporters !