Antoine Guillamon avant Clermont - MHR

Le 10 mars 2017

Antoine, comment l’équipe aborde-elle ce déplacement à Clermont ?

On aborde ce match comme tous les autres ! Cette semaine, on a travaillé ce qui n’allait pas et on a tenté d’améliorer ce qui, au contraire, marchait bien. On va à Clermont sans pression. Au contraire, c’est plutôt eux qui l’auront devant leur public. Nous, on est à l’extérieur : on y va pour se faire plaisir et essayer d’en donner !

Sur le plan personnel, comment te sens-tu ?

Je me sens de mieux en mieux, et ça continuera en accumulant du temps de jeu, match après match…

On s’attend à une grosse opposition ce week-end, notamment en mêlée.

C’est vrai. On a pas mal travaillé là-dessus ! Nous n’avons pas changé grand-chose, mais on a essayé de se rassurer sur certains points. Après tout, chaque match est différent, chaque mêlée est différente, et on ne sait jamais vraiment à l’avance sur quoi on va tomber le jour du match…

Que peux-tu nous dire sur cette équipe de Clermont ?

En les regardant, je me dis que cette équipe, c’est ce qui fait de mieux depuis les dix dernières années : ils ne sont jamais mauvais ! Même quand ils passent à côté, ils arrivent à gagner les matchs. C’est un groupe énorme qui garde le même rendement quels que soient les joueurs alignés. C’est une très belle équipe et un bon challenge pour nous ce weekend. Montpellier a réussi deux exploits en allant gagner là-bas lors des deux dernières saisons, j’espère qu’on réitèrera l’exploit dimanche!

Il reste sept matchs avant la fin de la phase régulière. Quel regard portes-tu sur cette fin de saison ?

Cette saison, on a eu des hauts et des bas… Nous avons été affaiblis par pas mal de blessures et de suspensions... Mais c’est le lot de toutes les équipes. Je pense que nous n’avons pas encore atteint notre rendement maximum. On a un effectif important, et malgré ça, on n’a jamais eu l’occasion d’aligner notre meilleure équipe. Mais je suis confiant, et sur cette fin de saison, on va trouver la bonne carburation. Sept matchs, c’est court, mais c’est long en même temps ! Le Top 14 est une compétition où tout va très vite au niveau des résultats. Je ne me fais pas trop de soucis pour nous !