Equipe 1

News

Benoît Paillaugue pour 3 années supplémentaires

Vendredi 30 Novembre 2012

Benoît Paillaugue, arrivé à l’hiver 2009 en provenance d’Auch en Pro D2, signe un nouveau contrat de 3 ans avec le MHR.   Le demi de mêlée portera donc les couleurs du club jusqu’en 2016.

MHR : Benoît, la première chose qu’on a envie de te demander c’est : « Alors, heureux » ?
 
Benoît : Oui, très heureux ! C’est un club auquel je me suis attaché. Cela fait maintenant plusieurs années que je suis ici et je m’y suis fait des amis. Je suis aussi attaché à la ville c’était donc franchement compliqué de m’imaginer partir.
 
MHR : En début de saison, tu as été l’objet de beaucoup de pression étant donné que tu étais le seul, avec François, a pouvoir buter en l’absence de Martin. Etant à ce moment-là en fin de contrat, est-ce que tu as douté de la suite des évènements, à savoir la signature de ce contrat aujourd’hui ?
 
Benoît : Douter non mais j’ai eu la pression, c’est sûr. Quand Martin n’était pas là, pendant 2 ou 3 matchs ça n’a pas très bien marché pour moi mais je savais que ça allait revenir et qu’avec du travail tout irait mieux. C’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé sur les derniers matchs où j’ai fait 100%. J’étais en manque de confiance, la responsabilité qui m’incombait était plus importante… Après, ce qui m’a agacé, c’est qu’on parle plus de mes échecs au pied que de mes prestations de demi de mêlée qui étaient plutôt bonnes. Durant cette petite période, parce que finalement ça n’a pas duré longtemps,  je savais que ça ne se jouerait pas sur ces quelques matchs. 
 
MHR : Tu passeras donc 3 saisons supplémentaires à Montpellier. Quels sont tes challenges pour ces années à venir ?
 
Benoît : J’aimerais m’imposer comme le N°1, ça c’est une évidence. Ensuite, j’ai des objectifs personnels. Je sais que j’ai fait des progrès au poste de demi de mêlée, parce que finalement je n’occupe ce poste que depuis que Fabien est au club, mais j’ai envie de continuer à grandir et de gravir tous les échelons pour aller le plus haut possible. Je suis persuadé qu’on a les capacités d’aller très haut. 
 
MHR : Tu es originaire de La Rochelle. Est-ce que tu aimerais terminer ta carrière là-bas ?
 
Benoît : J’ai deux rêves depuis que j’ai commencé le rugby. Le premier c’est de jouer en équipe de France, comme tout joueur de rugby je pense, même si je sais que j’en suis encore loin... Le second c’est de porter un jour le maillot de La Rochelle. Si à la fin de ma carrière je n’ai jamais porté ce maillot, ce serait vraiment un échec pour moi…
 
MHR : Merci Benoît et bravo pour ce nouveau contrat !