• Equipe pro
  • ChroniqueChronique

Focus sur : Castres - Montpellier

Le 03 mai 2019

Lundi, le MHR ouvrait ses portes au public pour le premier entraînement de la semaine. Les sourires étaient de sortie après une victoire bonifiée face à Grenoble. Une belle occasion pour nos joueurs de communier avec leurs supporters et de prendre un grand bol d’air frais avant de se tourner vers les choses sérieuses et un déplacement décisif dans l’antre du Castres Olympique.

« Ce match va décider de notre futur dans ce championnat ». Aux micros des journalistes, le demi-de-mêlée Benoit Paillaugue s’est chargé de planter le décor de ce rendez-vous attendu. Désormais septième à cinq longueurs de la Rochelle, dernier qualifiable, le MHR n’a plus le droit à l’erreur. « Il y a déjà un parfum de phases finales pour nous », admettait le coach Vern Cotter au terme d’une séance ludique destinée à ressourcer les organismes. Un constat partagé par son numéro 9, qui ne passe pas par quatre chemins. « Si on veut se qualifier, il faut gagner les trois matchs restants. A nous d’être là au bon moment ». L’objectif est donc clair : surfer sur la dynamique du moment (5 victoires en 6 matchs et une courte défaite chez le Racing 92) pour créer l’exploit chez le champion de France.

Décidément liés par le destin, Montpelliérains et Castrais se retrouveront samedi pour un nouveau match décisif

Mais la victoire ne sera évidemment pas servie sur un plateau et pour espérer ramener quelque chose de Pierre-Fabre l’entame de match (poussive face à Grenoble) sera primordiale. Vern Cotter le sait et le fait savoir. « Le match ne se gagnera pas avec des chisteras et des off-loads. Dans un premier temps, ce sera un rugby de combat et de défense ». Même son de cloche chez Benoît Paillaugue. « Ça va être un match âpre avec beaucoup de combat ». Quatrièmes du classement, les Castrais voudront eux aussi rebondir après leur revers face au voisin toulousain et seront sans doute animés par l’esprit de revanche. Qu’à cela ne tienne, en terme de revanche, nos Cistes auront aussi leur mot à dire… Quoi qu’il en soit, ce choc de fin de saison entre les deux éternels rivaux s’annonce bouillant… Nos Cistes peuvent-ils y croire ? La "Paille" donne un élément de réponse. « On va s’appuyer sur le fait qu’on n’est pas mort ». Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir !