• Equipe pro
  • ChroniqueChronique

Focus sur : Montpellier - Lyon

Le 04 janvier 2019

La page 2018 tournée de la plus belle des manières avec une victoire bonifiée face à Pau (41-13), l’heure est venue pour le MHR d’ouvrir un nouveau chapitre de son histoire et de basculer vers 2019 avec un deuxième match à domicile en moins d’une semaine. Au menu cette fois-ci : un LOU qui a les crocs…

Enchaîner avec une deuxième victoire sur ses terres et se relancer définitivement dans la course à la qualification : tel sera l’objectif de la rencontre de demain après-midi pour les coéquipiers de Paul Willemse. Une tâche qui s’annonce ardue face à une formation lyonnaise toujours difficile à manœuvrer . « C’est une bonne équipe qui, comme nous, aime jouer avec ses avants. La mêlée est une arme pour eux », analyse le franco-Sud-Africain, conscient de la puissance du pack qu’il devra affronter samedi après-midi. Mais le colosse de Pretoria sait qu’il pourra compter sur de précieux retours pour rivaliser dans le combat : « Nous avons beaucoup de joueurs qui reviennent de blessure. Pour nous, c’est important d’être au complet, c’est vraiment une bonne nouvelle ». En effet, Louis Picamoles et Aaron Cruden devraient être opérationnels dès ce week-end, en attendant les retours prochains d’Alexandre Dumoulin, Benjamin Fall, Grégory Fichten et Bismarck Du Plessis. De quoi se rassurer à l’approche des deux derniers rounds de Champions Cup.

Auteur d'une belle prestation dimanche dernier, Arthur Vincent sera reconduit au poste de second centre ce week-end.

En plus de ces come-backs attendus, les Cistes pourront aussi compter sur la jeunesse émergente, incarnée à merveille par le jeune Arthur Vincent, 19 ans, auteur de belles fulgurances face à la Section Paloise. « Quand on est un jeune joueur, on a plein de chose à démontrer, rien n’est fait. Que ce soit en attaque avec la lecture de jeu et la prise des bonnes décisions, ou l’analyse de la situation en défense, il faut travailler dans tous ces secteurs ». Aussi à l’aise devant la presse que sur le terrain, le Melgorien, qui sera une nouvelle fois associé à Jan Serfontein au centre de la ligne de trois-quarts, garde les pieds sur terre et mesure avec humilité le long chemin qu’il lui reste à parcourir vers le très haut niveau : « Tous les plus grands joueurs sont des gros travailleurs, donc ça ne peut passer que par là ». Sérieux et appliqué, Arthur Vincent entend bien amener tout son possible au collectif, avec dans le viseur une qualification qui sonne toujours comme un objectif. « On veut sortir de ce ventre mou et remporter nos matchs à la maison et en allant chercher des résultats à l’extérieur ». Il n’y a plus qu’à…