• Equipe pro
  • ChroniqueChronique

Focus sur : Montpellier - Newcastle

Le 11 janvier 2019

Une semaine après une nouvelle déconvenue devant son public, le MHR a l'occasion de rebondir en retrouvant la Champions Cup. Toujours en lice pour la qualification au moment d'accueillir les Falcons de Newcastle, les coéquipiers de Louis Picamoles s’apprêtent à mettre en jeu leur destin européen demain après-midi.

« On traverse une période délicate ». Difficile pour Louis Picamoles de ne pas reconnaître la mauvaise passe de son équipe devant la presse, venue en nombre en cette veille de match au GGL Stadium. Si la défaite face au LOU Rugby reste encore dans un coin de la tête, le numéro 8 tient malgré tout à rassurer l’assistance : « On a tous à cœur de montrer un autre visage et de faire mieux sur le terrain ». Face à une formation anglaise, certes en difficulté en championnat, mais toujours en lice elle aussi pour la qualification, nos Cistes devront en effet trouver les ressources pour rebondir en Champions Cup. « C’est une autre compétition. On est encore en vie dans cette coupe d’Europe. Il faut gagner demain pour continuer d’espérer et se donner la chance d’aller chercher un huitième-de-finale à Edimbourg la semaine prochaine ». Mission difficile, mais pas impossible ! 

Capitaine pour sa 100ème, Louis Picamoles espère une réaction de ses troupes face aux Falcons demain après-midi.

Mais le chemin est long jusqu’à la qualification, et le capitaine Picamoles devra trouver les mots pour remobiliser ses troupes et prendre une revanche sur des Falcons qui avaient joué un bien mauvais tour à nos Cistes lors du match aller. Le troisième ligne international s’en souvient : « On avait quasiment fait le match parfait à l’extérieur, on était réussi à passer devant au score. On a fini par craquer, dans les dernières minutes, avec cette série de pick and go qu’ils ont bien maîtrisé. Chacun garde ce match dans un coin de la tête »...  Au moment de disputer son 100ème match professionnel sous les couleurs montpelliéraines, Louis Picamoles n'élude aucune question et met des mots sur ce qui a pu faire défaut à son équipe cette saison. « A chaque fois qu’on est un petit peu sorti de notre projet de jeu et qu’on a pas respecté les bases, on s’est cassé les dents ». Respecter les fondamentaux. Voici où se trouve donc peut-être la clé qui permettra d’entrouvrir la porte vers un quart-de-finale européen... et vers un avenir plus radieux ? 

Galerie photo