Focus sur : Toulon - Montpellier

Le 05 décembre 2018

Samedi, le MHR s’est incliné devant son public face à une très belle équipe de Clermont, plus que jamais leader du Top 14. Distancés peu après la mi-temps par un contre assassin de Damian Penaud, nos Cistes ont su rebondir en fin de match, emmenés par la fougue  de la jeune garde incarnée par Vincent Giudicelli, Yvan Reilhac ou Enzo Sanga et la hargne de François Steyn, Johan Goosen, Louis Picamoles ou Timoci Nagusa, pour finalement tomber les armes à la main.

De quoi faire jaser du côté des observateurs, dont certains taxent le manque d’ambition dans le jeu de nos Montpelliérains. Et pourtant… Face à l’ASM, les ambitions n’étaient pas forcément là où on le pense, chiffres à l’appui. Balle en main, ce sont en effet les Montpelliérains qui ont mené la danse avec une distance totale de 761 mètres parcourus, contre 460 pour leurs adversaires du jour. Au sol, pas moins de 109 rucks montpelliérains ont été formés (46 pour les clermontois). Le nombre de passes effectuées plaide également en leur faveur : 157 pour les coéquipiers de Louis Picamoles, contre 78 pour les Auvergnats. Enfin, même son de cloche en défense où le MHR affiche un nombre de 93 placages, quand l’ASM en effectuait… 217.

Toujours au coeur du combat, Fulgence Ouedraogo a confiance en la capacité de réaction de son groupe.

Si la victoire des Clermontois reste bien sûr méritée, nos joueurs peuvent malgré tout relever plusieurs motifs de satisfactions au moment de se tourner vers une double-confrontation déjà décisive pour leur destin européen face au Rugby Club Toulonnais. « Il faut qu’on avance et qu’on remette les choses en ordre », affirme à ce propos Fulgence Ouedraogo en conférence de presse. Confiant,  l’emblématique flanker du MHR affiche ses ambitions en Champions Cup, où son équipe jouera encore crânement sa chance : « Nous restons sur un match rageant où nous perdons dans les arrêts de jeu à Newcastle. C’est certain que c’est une poule encore ouverte, avec pour l’instant les Anglais qui dominent. Mais c’est certain que nous aimerions nous qualifier ».

Deuxièmes ex-aequo de cette poule 5, nos joueurs préparent actuellement un court déplacement aux bords de la Méditerranée, non sans détermination. « On sait qu’on est dans une période difficile, mais on s’en sortira que tous ensemble. Ce groupe a le caractère pour ça. ». Du caractère, il en faudra pour ramener une victoire d’un stade Mayol où le MHR ne s’est tout simplement jamais imposé. Mais il y a une première fois à tout…