Equipe 1

News

H-CUP: La machine Rouge et Noire était trop forte!

Lundi 15 Octobre 2012

 

C’est déjà la deuxième fois que Montpellier et Toulon se retrouvent cette saison. De la dernière rencontre, on retient le jeu débridé proposé par les deux équipes, un des plus beaux matches du début de saison en Top 14 selon les observateurs. Montpellier propose pour ce premier match de H Cup une équipe remaniée, l’occasion de voir entre autres sur le pré, certains des argentins rentrés du Four Nations. 
 
Montpellier entre bien dans le match, met son jeu en place et bénéficie logiquement de la première occasion d’ouvrir le score. Ilian Perraux ne s’en prive pas : Montpellier 3, Toulon 0 (7ème). Avantage de courte durée puisque Wilkinson passe à son tour une pénalité pour remettre les deux équipes à égalité (10ème). Montpellier le savait, la moindre erreur se paie face au RCT, une pénaltouche concédée et quelques temps de jeu plus tard, Gunther aplatit le premier essai des varois (15ème). Toulon mène 8 à 3. Montpellier ne désarme pas et continue de jouer sans pour autant franchir le solide rideau défensif toulonnais. Le RCT se nourrit des ballons de récupération et relance à bon escient. Sur un ballon remonté par Delon Armitage, Botha se retrouve à la conclusion du mouvement pour plonger dans l’en-but (32ème). Wilkinson transforme et Toulon creuse l’écart, 15 à 3. La pluie s’invite en fin de première période ce qui n’empêche pas Wilkinson de passer une nouvelle pénalité (38ème). A la mi-temps, Toulon mène 18 à 3 grâce à un réalisme glacial. Montpellier à l’inverse tente mais souffre face à la puissance de l’armada varoise.
 
Dès la reprise Montpellier inscrit une pénalité par Perraux (44ème) mais Toulon répond par un essai de Delon Armitage (46ème) et s’échappe, 23 à 6. Malgré un score peu flatteur, le MHR est loin de s’avouer vaincu et continue de produire un jeu de mouvement séduisant mais stérile. Paillaugue enquille tout de même une autre pénalité (61ème) et se lance à la poursuite du bonus défensif 23 à 9. Peine perdue après le quatrième essai du RCT marqué par Delon Armitage et transformé par Wilkinson (66ème). L’essai du bonus offensif pour les varois, 30 à 9. Montpellier n’abdique pas et est récompensé par un essai de Mamuka Gorgodze transformé par Paillaugue (72ème), 30 à 16. Dans les dernières minutes, Toulon ajoute un dernier essai par Mathieu Bastareaud pour porter le score final à 37-16.
 
La machine rouge et noire était  trop forte pour les Cistes qui n’auront pas démérité. C’est l’apprentissage du niveau européen qui continue pour Montpellier, prochaine étape pour se racheter dimanche prochain, à domicile, contre Sale !
 
Texte: Damien Gozioso
Photo: kilian Fragu
 
Composition MHR :
1. Yvan Watremez (68ème : 17. Nahuel Lobo) – 2. Mickaël Ladhuie (49ème : 16. Agustin Creevy) – 3. Maximiliano Bustos (49ème : 18. Giorgi Jgenti) – 4. Drikus Hancke – 5. Mickaël De Marco (49ème : 19. Aliki Fakaté) – 6. Alexandre Bias – 7. Rémy Martin (57ème : 20. Mamuka Gorgodze) – 8. Johnnie Beattie – 9. Julien Tomas – 10. Ilian Perraux (60ème : 21. Benoît Paillaugue) – 11. Yoan Audrin – 12. Paul Bosch – 13. Matt Carraro (60ème : 23. Timoci Nagusa) – 14. Yohann Artru – 15. Pierre Bérard
(ème : 22. Lucas Amorosino)
 
Composition RCT :
1. Andrew Sheridan (57ème : 17. Gethin Jenkins) – 2. Sébastien Bruno (57ème : 16. Mickaël Ivaldi) – 3. Carl Hayman (68ème : 18. Davit Kubriashvili) – 4. Bakkies Botha (57ème : 23. Simon Shaw) – 5. Jocelino Suta – 6. Pierrick Gunther – 7. Steffon Armitage – 8. Chris Masoe (72ème : 19. Virgile Bruni) – 9. Frédéric Michalak (72ème : 22. Nicolas Durand) – 10. Jonny Wilkinson (68ème : 20. Mathieu Bastareaud)  – 11. David Smith – 12. Matt Giteau – 13. Maxime Mermoz – 14. Vincent Martin – 15. Delon Armitage (74ème : 21. Benjamin Lapeyre)
 
Points MHR :
Pénalités : Ilian Perraux : 7ème, 44ème ; Benoît Paillaugue : 61ème
Essai : Mamuka Gorgodze : 72ème
Transformation : Benoît Paillaugue : 72ème
 
Points RCT :
Pénalités : Jonny Wilkinson : 10ème, 38ème
Essais : Pierrick Gunther : 15ème ; Bakkies Botha : 32ème ; Delon Armitage : 46ème, 65ème ; Mathieu Bastareaud : 78ème
Transformations : Jonny Wilkinson : 33ème, 66ème ; Matt Giteau : 78ème