• Equipe pro
  • InterviewInterview

Nemani Nadolo avant Lyon - MHR

Le 04 mai 2018

Il est le sérial marqueur du MHR. Avec 17 essais en 17 matchs de Top 14, ce diable de Nemani Nadolo affole les compteurs. Au terme de l'entraînement du capitaine avant le départ pour Lyon, le colosse fidjien fait le point sur l'état d'esprit de nos Cistes avant de disputer cette dernière journée de championnat. Confiant mais prudent, "Nem's" veille à ne pas brûler les étapes...

 Nem’s, comment aborde-t-on ce déplacement à Lyon sans réel enjeu sportif ?

Je pense que c’est positif. Même si on est déjà assuré de disputer la demi-finale, on se concentre sur le job qui nous attend ce week-end à Lyon. Le LOU se bat pour figurer dans le Top 6. On sait que ce match sera important pour eux, mais il le sera aussi pour nous.

Au final, ce n'est pas un match différent des autres ?

Pas vraiment. On doit emmagasiner de la confiance avant d’aborder la suite. Ce sera important de bien performer. Pour certains, notamment pour les jeunes, il s'agira de se faire sa place pour espérer figurer dans les 23 alignés en phases finales. En plus, nous jouerons à Lyon, où nous disputerons notre demi-finale, donc cette semaine est parfaite pour bien s’y préparer !

Ressentez-vous déjà l’effervescence des phases finales ?

Oui ! On en parle beaucoup autour de nous et on l’a senti au stade lors du dernier match ici. Pour nous, être qualifié en demi-finale est un accomplissement mais nous n'y pensons pas encore car c'est encore loin. Nous n’avons pas besoin de nous concentrer sur ce qui n’est pas encore arrivé, ça peut être négatif. Du coup, on va mettre ça de côté et penser au gros match qui nous attend demain soir. On y va « step by step » !

Un mot sur cette équipe du LOU Rugby ?

C’est une belle équipe, puissante, qui s’est construite saison après saison. Cette année sonne comme une concrétisation pour eux. Ils ont de bons coachs. Il me semble que Pierre Mignoni était l’un des joueurs de Vern à Clermont. Il a une bonne connaissance du rugby et sait faire jouer son équipe correctement. Parmi eux, il y a beaucoup de bons joueurs internationaux comme Delon Armitage, Toby Arnold ou Mike Harris… De plus, pour l’avoir vécu l’an dernier ici, on sait que disputer son dernier match à domicile est important et qu’il y aura donc une atmosphère spéciale à Lyon. Ils ont également des joueurs sur le départ. Ce ne sera pas facile, d'ailleurs ils n’ont pas perdu beaucoup de matchs à domicile cette saison…

On t’a vu proche des supporters après le match contre Pau. Tu sembles t’amuser ici à Montpellier…

C’est ma deuxieme saison ici. J’ai compris ce que c’est de jouer pour cette ville, cette équipe. Pour un jeune club comme le notre, c’est très bien d’avoir de tels supporters. On est content de pouvoir les emmener en demi-finale car leur soutien est important. Même si on ne joue pas à domicile demain soir, on tient à ce qu’ils soient fiers de nous !