• Equipe pro
  • InterviewInterview

Recrues 2017-2018 : Ruan Pienaar

Le 13 juin 2017

Ruan Pienaar, 1m87 pour 90 kg, est né le 10 mars 1984 à Bloemfontein en Afrique du Sud. En 2004, il commence sa carrière professionnelle en Currie Cup avec les Natal Sharks, puis s’engage en parallèle avec la franchise des Sharks en Super 12 dès 2005. Sélectionné à 88 reprises avec les Springboks, il est sacré champion du monde en 2007, aux côtés notamment de François Steyn et des frères Du Plessis. Il rejoint ensuite la province nord-irlandaise de l'Ulster en 2010, avec laquelle il atteint la finale de la Coupe d’Europe en 2012. Le demi de mêlée (parfois demi d’ouverture) s’est engagé avec le MHR pour trois saisons, soit jusqu’en 2020. 

Ruan, quel est ton état d’esprit au moment de poser tes valises dans l'hérault?

J’ai vraiment hâte d’arriver à Montpellier. C’est un nouveau challenge qui s’offre à moi. Le Montpellier Hérault Rugby est un grand club, avec une équipe composée de nombreux joueurs de classe mondiale. Et c’est également une ville merveilleuse !

Tu as passé beaucoup de temps en Irlande du Nord, où tu étais parfaitement intégré.  Quitter l’Ulster a-t-il été difficile ?

C’est vrai que j’ai joué sous les couleurs de la province de l’Ulster pendant sept saisons, et que j’y étais donc très attaché. Mais je n’ai pas été autorisé à rester plus longtemps, en raison du règlement de la fédération irlandaise de rugby concernant les joueurs étrangers (l’IRFU interdit en effet à un joueur non-éligible pour le XV du Trèfle de signer plus d'un contrat sur le sol irlandais, NDLR). Malgré tout, j’ai passé de magnifiques années à Belfast, et j’espère continuer ce superbe périple que m’offre le rugby ici, à Montpellier !

Que peux-tu nous dire sur le Top 14, que tu vas découvrir cette saison ?

Je suis assidûment le Top 14, et je sais que cela s'annonce comme un gros challenge. C’est une compétition longue et difficile, remplie de grands joueurs !

Comment abordes-tu ton arrivée dans ton nouveau club ?

Il me tarde de retrouver certains vieux amis que j’ai connus en Afrique du Sud, mais aussi de rencontrer les autres joueurs, que je ne connais que de nom. J’espère également apprendre le français, et profiter de tout ce que la France, et plus particulièrement Montpellier, peuvent m’offrir.

Vern Cotter fera lui aussi son arrivée au MHR cet été. Il t’a d'ailleurs sélectionné avec les Barbarians britanniques récemment. Que peux-tu nous dire sur ton futur coach ?

Vern Cotter a accompli de très belles choses dans les équipes où il est passé, que ce soit à Clermont ou avec le XV du Chardon. Je suis sûr que j’apprendrai beaucoup à ses côtés, mais aussi auprès des autres membres du staff.

La reprise des entraînements arrive à grand pas. Te sens-tu prêt pour ce nouveau challenge ?

Je vais travailler aussi dur que possible pour être compétitif, dans l’objectif d’apporter tout ce que je peux à l’équipe. Je suis persuadé que ma famille et moi allons passer de bons moments dans ce qui  s’annonce comme une nouvelle aventure pour nous.