Equipe 1

News

Rene Ranger enfin là !

Lundi 04 Novembre 2013
L’intersaison a bruissée de toutes les rumeurs possibles et imaginables. Viendra ? Ne viendra pas ? Tout et son contraire a été dit et finalement, après tant d’encre qui a coulé, Rene Ranger est enfin arrivé sur les bords de la Méditerranée, prêt à en découdre auprès de ses nouveaux coéquipiers. Rencontre.
 
MHR : Rene, en France, ta signature a fait couler beaucoup d’encre. Peux-tu nous raconter les derniers mois. Que s’est-il passé depuis que tu as donné ton accord au MHR ?
 
Rene : En fait, c’est très simple, j’ai joué l’ITM Cup avec mon équipe du Northland et, en parallèle, nous organisions, ma famille et moi, notre déménagement pour venir en France.
 
MHR : Tu arrives ici après avoir fini le championnat avec l’équipe de Northland. Tes coéquipiers t’ont d’ailleurs rendu hommage avec un hakka surpuissant. Est-ce que partir a été une décision difficile à prendre ? 
 
Rene : Oui et non. J’ai adoré vivre et jouer en Nouvelle-Zélande mais je savais qu’à un moment donné je partirais jouer ailleurs. Le fait d’être en contact avec Montpellier, de savoir que la ville et le club étaient en adéquation avec ce que ma famille et moi attendions, a rendu la décision facile. 
 
MHR : Est-ce que ce nouveau départ a été une source d’angoisse ou plutôt d’excitation ?
 
Rene : Les deux. Je suis à la fois excité de commencer cette aventure mais aussi nerveux quant à l’idée de devoir m’acclimater à cette nouvelle culture.
 
MHR : Qu’attends-tu de ta nouvelle vie en France ? Tant personnellement que professionnellement ? 
 
Rene : Je sais que les choses seront différentes au niveau du rugby, j’attends de voir, mais je suis personnellement heureux de venir l’esprit ouvert aux nouvelles rencontres et à un nouveau mode de vie.
 
MHR : Ici, tout le monde te connait. Toi, que connaissais-tu du Montpellier Hérault Rugby avant de signer ? 
 
Rene : Ce que je sais c’est  que Montpellier est un club ambitieux qui a pour but de gagner des titres. Montpellier aime produire du jeu et les arrières peuvent eux aussi se démarquer ce que j’apprécie tout particulièrement.
 
MHR : As-tu des amis dans l’équipe ? 
 
Rene : Je connais Alex Tulou et Anthony Tuitavaké qui sont Néo-Zélandais, comme moi. Alex a intérêt d’être bon en Français car il aura pour mission d’être mon traducteur !
 
MHR : L’équipe fait un bon début de saison. As-tu suivi les matchs de Nouvelle-Zélande ? 
 
Rene : Oui j’ai regardé les matchs lorsque j’étais disponible et quand je ne l’étais pas, je me suis tenu au courant sur les sites spécialisés. Pour l’instant, tout se déroule plutôt bien même si l’équipe a dû être déçue des résultats de ces dernières semaines. 
 
MHR : Qu’apporteras-tu à cette équipe ? 
 
Rene : En premier lieu, j’aurai des choses à intégrer quand j’arriverai mais j’espère bien apporter mon enthousiasme et surtout ma faculté à courir balle en main. Je suis sûr que dans cette équipe j’aurai l’opportunité de le faire.
 
MHR : Les fans t’attendent de pied ferme. L’attente est grande. As-tu un message à leur faire passer ?
 
Rene : De ce que j’ai pu voir à la télévision, les supporters montpelliérains ont l’air super et je ne doute pas que les joueurs se sentent soutenus quand ils jouent. J’ai hâte de les connaitre et espère pouvoir leur apporter ce qu’ils attendent de moi. 
 
MHR : Bienvenue à Montpellier Rene. A bientôt sur la pelouse du stade Yves du Manoir !