Equipe 1

News

Robert Ebersohn relèvera-t-il le défi ?

Vendredi 02 Août 2013

Robert relèvera-t-il le défi ? Réponse dans la vidéo en bas de page !

Robert Ebersohn, 1,80M pour 89Kg, est né le 23 février 1989 à Bloemfontein, en Afrique du Sud. Evoluant au poste de centre, il débute sa carrière professionnelle avec les Cheetahs en 2010. Fils de Tiaan Ebherson, lui-même centre ayant joué pour Western Province, ce joueur de talent et son frère jumeau ont très vite été repéré par le sélectionneur de l’équipe nationale à VII. Ils ont même été choisis pour représenter leur pays lors du Championnat du monde junior de l’IRB. Son contrat le lie au MHR jusqu’en 2015.

MHR : On imagine que tu es très content de rejoindre l'aventure avec le MHR, mais peux-tu nous en dire plus ?

Robert Ebersohn: Je suis très impatient de rejoindre l'équipe de Montpellier, de découvrir une nouvelle culture, un nouveau climat, de rencontrer de nouvelles personnes et de parler cette magnifique langue qu'est le Français. A ce propos, il me tarde vraiment d'apprendre cette langue et je ferai tout mon possible pour devenir bilingue que ce soit à titre personnel ou par respect pour mes coéquipiers. De plus, je sais que Montpellier est une ville très dynamique, très jeune. D'après ce que j'ai peu entendre, c'est une des villes avec un fort développement.

MHR : Avais-tu déjà entendu parler du MHR avant de signer ton contrat ? Si oui, quel était ton regard sur le club ?

Robert Ebersohn: La première fois que j'ai entendu parler du MHR c'était par le biais de François Steyne que j'ai connu à l'université qui, comme vous le savez, a joué au Racing Métro 92. Je le suivais beaucoup à cette époque et je me souviens de la victoire du MHR en demi-finales du TOP14 en 2011. J'ai été très surpris de leur niveau et de ce fait je les ai suivi lors de la finale contre Toulouse cette année-là. Le jeu et le style de l'équipe m'ont tout de suite séduits. J'ai compris que c'était un avec de grandes ambitions. Deux ans après, le club faisait à nouveau parler de lui en H-Cup. J'ai eu véritablement beaucoup de chance de pouvoir être séduit directement d'Afrique du Sud. Tout s'est très vite accéléré par la suite, notamment par l'intermédiaire de Rob Van Der Falck, le team manager des Springboks, qui a fait le lien avec l'Europe. Pour conclure, je crois que le MHR est une équipe qui grandit chaque année et qui a le potentiel pour gagner un titre dans les prochaines saisons. Je suis impatient d'intégrer cette équipe, de progresser, et de faire partie d'une aventure humaine extraordinaire.

Vidéos