Equipe 1

News

Stéphane Glas prolonge

Mardi 08 Avril 2014
Après Fabien Galthié et Mario Ledesma au cours de l’hiver, c’est au tour de Stéphane Glas de prolonger son bail d'un an renouvelable avec le MHR. Contacté par Fabien Galthié et arrivé à l’intersaison 2012 en provenance de Bourgoin-Jallieu où il possédait un cabinet d’assurance et entraînait l'équipe de Saint-Savin en Fédérale 2, il est depuis 2 ans l’entraîneur des arrières Montpelliérains. 
 
MHR : Stéphane, tu viens donc de signer un nouveau contrat avec le club. Cette signature a tardée par rapport à celle de Fabien et de Mario. Peut-on en savoir pourquoi ?
 
Stéphane Glas : C’est très simple en fait ! Je vis sur Lyon où ma femme a une entreprise donc c’est vrai qu’au quotidien, c’est beaucoup d’allers retours... C’est une situation un peu compliqué. Je pensais régler ça plus tôt dans la saison mais c’est une décision que je ne pouvais pas prendre à la va-vite. 
 
MHR : Tu es arrivé au MHR alors que tu avais entamé une nouvelle carrière. Est-ce à supposer que tu souhaitais alors tourner la page du rugby professionnel ?
 
Stéphane Glas : Ce qui était important pour moi, lorsque j’ai arrêté ma carrière, c’était de trouver ma reconversion. Je suis donc parti en formation six mois après. En parallèle, j’entraînais une petite équipe de rugby, parce que c’est ma passion quand-même, puis j’ai été contacté par Fabien qui a dû constituer une nouvelle équipe suite à la maladie d’Eric Béchu. C’était une très belle opportunité, à laquelle je ne m’attendais pas d’ailleurs, donc je suis venu et je ne regrette pas mon choix ! Je suis très content.
 
MHR : En 2012, à ton arrivée, tu n’avais jamais entraîné une équipe de haut niveau. Est-ce que le passage du statut de joueur à celui d’entraîneur a été difficile ?
 
Stéphane Glas : Même s’il s’agit du même sport, c’est un métier complètement différent. C’est le même ballon, c’est le même jeu, les mêmes règles, mais ce n’est pas du tout comparable. Il a fallu que je prenne mes marques par rapport au club et au staff. J’ai appris et une fois que tout ça a été en place, c’était parti !
 
MHR : Quel bilan tires-tu de ces 2 dernières années ? 
 
Stéphane Glas : Même si sur cette année je ne peux pas encore dresser de bilan, c’est plutôt positif. Cette saison, le championnat est très resserré donc il faut rester vigilant. La saison passée en revanche a été satisfaisante. Pour la première fois dans l’histoire du club, on a fait deux quarts, en H-Cup et en Top14… 
 
MHR : On l’a dit, tu repars donc pour 2 années supplémentaires. T’es-tu fixé des objectifs ? 
 
Stéphane Glas : La saison prochaine, il faudra viser la qualification pour le Top14. On a envie de franchir des paliers mais les objectifs ne seront peut-être pas les mêmes si nous finissons dans les deux premiers cette saison ou si nous finissons à la 5ème ou la 6ème place… L’important pour le club, à moyen ou long terme, c’est de s’inscrire dans la durée et faire les phases finales tous les ans. C’est un peu l’exemple de Castres l’année dernière. Il faut accumuler de l’expérience et de bonnes performances. 
 
MHR : Pour finir, qu’est-ce que cette fin de saison t’inspire ? 
 
Stéphane Glas : Il ne faut rien s’interdire déjà. A l’heure actuelle, il y a 7 ou 8 équipes qui peuvent encore se qualifier et on sait très bien que toutes les équipes tendent vers le même but. Forcément, il y aura des déçus à la fin. C’est possible de faire quelque chose, on a le droit, comme tout le monde, de penser qu’on va faire quelque chose. En tout cas, on n’a pas de complexes à avoir. Maintenant, ça va se jouer dans le money-time ! 
 
MHR : Merci Stéphane et félicitations.