Formation

News

Vers la formation des enseignants

Mercredi 13 Novembre 2013
Ce matin, Jenny et Gaëlle, éducatrices du fonds de dotation, ont proposé aux enseignants dont les classes sont inscrites dans nos cycles Rugby, une séance de formation.
 
C’est donc en présence du conseiller pédagogique départemental, Thierry Nicot, et de 2 conseillers pédagogiques de circonscription, Odile Trocellier et Laurent Vives, que 18 enseignants ont participé à cette formation.
 
Au programme, une heure et demi de théorie sur le rugby, ses principes, ses valeurs et son approche pour un public scolaire. Les questions ont fusé. Les témoignages, les ressentis… 
 
Mathieu Senaux, enseignant à l'école Senghor, « Bien sûr, il y a la pratique, l’activité physique mais le MHR ce n’est pas seulement cela. Vous nous apportez l’expertise, vous nous permettez de créer du lien avec les parents d’élèves. La venue du joueur, les invitations au stade !! tout y est. »
 
Et de rebondir sur le fait que les séances soient menées par des filles. « Franchement, ne pensez pas que je sois macho, mais quand on annonce aux enfants que des filles vont venir leur faire faire du rugby, au début beaucoup ont le sourire moqueur. Mais ce sourire est de courte durée. Leur compétence remet tout le monde en place. Et franchement, pour les petites filles, cette pratique est déjà un +, qu’elle soit menée par des filles, c’est encore mieux»
 
Après quelques billes pour aider les enseignants à gérer des situations de stress, le groupe s’est ensuite dirigé vers le terrain pour mettre tout cela en pratique.
 
Gaëlle : « la mise en situation est la meilleure façon pour se rendre compte de ce qui peut ou ne peut pas fonctionner. Quand on n’est pas expert, c’est difficile autrement de comprendre qu’envoyer un ballon à un enfant en difficulté plutôt que de le lui donner de la main à la main ne fait que lui ajouter une difficulté supplémentaire. Vous avez déjà essayer vous d’attraper un ballon en l’air en sachant que quelqu’un vous fonce dessus ?? »
 
Pari gagnant donc pour cette première action de formation. En espérant que de nombreuses autres suivront.