• Association
  • Elite 1 Féminine

Elite 1 Féminine : Meilleures ennemies!

Le 30 janvier 2022

BLAGNAC 21 – 8 MHR

Ce dimanche 30 janvier à 15h, les filles du MHR affrontent leurs meilleures ennemies de Blagnac. Historiquement souvent opposées en phases finales, les deux équipes se retrouvent pour un affrontement au sommet de la poule 2 d’Elite 1. Partie de Montpellier sous un beau soleil et des températures printanières, l’équipe débarque en terres hautes-garonnaises sous un ciel bas et des températures hivernales…
 
Les joueuses ne tardent pas à réchauffer l’ambiance par un engagement digne de l’affiche. Dès la 2e minute, la première mêlée, enfoncée par les locales, est récompensée d’une pénalité dans les 40m. Blagnac affiche ses intentions et va en pénaltouche. Malmenée sur le maul, la défense héraultaise est pénalisée quasiment face aux poteaux. La buteuse ouvre le score pour Blagnac (3-0 à la 4e minute).
Sur le coup d’envoi, les filles du MHR produisent une belle phase défensive et récupèrent une bonne munition. Malheureusement, ce qui s’avèrera être la seule incursion montpelliéraine de la première mi-temps dans le camp rouge avortera sur un en-avant de l’ouvreuse Morgane Peyronnet. 
S’ensuivent de longs échanges de jeu au pied qui finissent par tourner à l’avantage de Blagnac. Sur une touche dans les 40m, les locales lancent une offensive au large. Malgré une dernière passe mal ajustée qui aurait dû permettre aux bleues de mettre l’ailière adversaire sous pression, celle-ci échappe finalement à 4 plaquages pour filer le long de la touche planter un essai de presque 50m. (8-0 à la 10e minute). Les filles du MHR n’arrivent pas à se défaire de la pression de leurs adversaires qui se montrent particulièrement efficaces dans l’occupation au pied. Acculées sur leur ligne, les bleues n’arrivent pas à sortir de leur camp. Sur une touche à la 25e minute, Blagnac lance le jeu plein centre avec une avant intercalée dans la ligne, qui parvient à servir son ailière main main dans un trou. Il faut toute la détermination de l’arrière Caroline Boujard pour stopper la déferlante rouge. 
Montpellier joue dans son camp et concède une nouvelle pénalité. (11-0 à la 35e minute). Sur le coup d’envoi, la mêlée bleue est à nouveau pénalisée et les visiteuses se retrouvent une nouvelle fois sous pression dans leur camp. A la 37e minute, la défense se met à la faute et la pilier Wendy Merenda écope d’un carton jaune. L’entrée de Rkya Ait Lahbib ne parvient pas à stabiliser la mêlée et les Blagnacaises appuient là où ça fait mal. Elles enchaînent les mêlées devant la ligne héraultaise et récoltent 3 pénalités coup sur coup qui finissent par valoir un deuxième carton jaune au MHR pour sa demie de mêlée Prune Pégot et l’aggravation du score juste avant la mi-temps (14-0 à la 40e minute, score à la mi-temps).

Malgré la reprise du match à 13 contre 15, l’entrée en mêlée de la toute jeune maman Anissa Benzid parvient à stabiliser la conquête de Montpellier. L’équipe occupe enfin le camp rouge et les cistes récupèrent des pénalités. Morgane Peyronnet rate l’ouverture du score à la 52e mais la pression a clairement changé de côté. Quatre minutes plus tard, l’arrière de Blagnac écope d’un carton jaune. Les visiteuses en profitent pour enchaîner les pénaltouches et sont récompensées d’une pénalité face aux poteaux transformée par l’ouvreuse Morgane Peyronnet (14-3 à la 60e minute).
Malheureusement, ce sursaut des bleues ne survit pas au coup d’envoi. A la 62e, la troisième ligne Khoudedia Cissokho écope d’un carton jaune et les bleues se retrouvent une nouvelle fois en infériorité numérique. Marine Ménager, fraîchement revenue avec ses partenaires, se voit contrainte de quitter le terrain, à nouveau blessée à la cheville. Sur la touche qui suit, Blagnac enchaîne les temps de jeu et parvient à marquer et à transformer en coin (21-3 à la 67e minute).
10 minutes plus tard, l’ailière Cyrielle Banet à la relance tente un coup de pied par-dessus et parvient à contrer la tentative de dégagement du troisième rideau blagnacais, qui se retrouve pénalisé à 5m de sa ligne. La pénalité est vite jouée et permet d’envoyer la puissante deuxième ligne Michèle Tchouta à l’essai (21-8 à la 67e minute).
La fin du match est hachée. Dans les arrêts de jeu, Caroline Boujard quitte le terrain blessé à la bouche. Malgré les dernières tentatives, plus rien ne sera marqué ni d’un côté ni de l’autre.
 
Les filles du MHR s’inclinent 21 à 8 (score final) et devront se remobiliser pour prendre leur revanche face à Bordeaux dans 3 semaines, le dimanche 20 février au Stade SABATHE.

Galerie photo