• Association
  • Elite 1 Féminine

Elite 1 Féminine : Une jeunesse prometteuse!

Le 12 décembre 2021

LILLE 7 – 29 MHR

Ce dimanche 12 décembre, les féminines clôturent leur année 2021 par un déplacement à Lille Villeneuve d’Ascq. Après une préparation perturbée par les blessures et les soucis de santé de leurs joueuses, le duo Patrick RAFFY / David THEILLET aligne finalement une équipe largement remaniée par rapport à la composition initialement prévue. 

À 13h au coup d’envoi, le ciel nordiste est bas et la pelouse du stade Emmanuel Théry détrempée par une nuit bien arrosée. Mises en garde par leurs coachs, les joueuses montpelliéraines démarrent le match prêtes à mener un combat engagé et à produire un jeu pragmatique. Il leur faut moins de 2 minutes pour marquer leur premier essai par Émeline Gros grâce à une grosse pression défensive sur une équipe lilloise incapable de sortir de son camp au pied. (0-7 à la 2ème minute). À la 14e, l’en-but montpelliérain subit une grosse alerte à la suite d’un coup de pied de dégagement de l’arrière Fantine Baccichet contré par une nordiste. L’action se solde par un en-avant lillois sur la ligne alors que l’essai était imparable. Après avoir passé 10 minutes dans leur camp, les Montpelliéraines parviennent à se dégager par leur ouvreuse Anna Macipe. Sur la touche qui s’ensuit, les Montpelliéraines récupèrent le ballon sur le lancer villeneuvois. Elles enchaînent les temps de jeu au près et au large et Prune Pegot finit par prendre pour la deuxième fois la défense nordiste à défaut (0-14 à la 20e).
Les filles du LMRCV occupent le camp montpelliérain mais se montrent encore une fois stériles. La mêlée montpelliéraine souffre et est pénalisée à 20m en face de ses poteaux. Une nouvelle fois, la buteuse locale rate l’immanquable et les Montpelliéraines repartent à l’assaut du camp adverse. Pénalisée sur ballon porté et en mêlée, la défense villeneuvoise souffre et cède une nouvelle fois avant la mi-temps. Sur un bras cassé, joué à la main, la charnière bleue retrouve Cyrielle Banet en bout de ligne sur un renversement petit côté. (0-19, score à la mi-temps).
À la reprise, les débats s’équilibrent et le jeu se déroule pendant 10 bonnes minutes autour de la ligne médiane. C’est le moment que choisissent les jeunes montpelliéraines pour prendre le jeu à leur compte. L’ouvreuse Anna Macipe (tout juste 17 ans) délivre un bijou de passe au pied à Fantine Baccichet passée à l’aile. Reprise à quelques mètres de la ligne, c’est finalement Laure Tabarot (18 ans dans quelques jours) qui se retrouve à la conclusion au ras (0-24 à la 52e).
Les bleues ne quittent plus le camp lillois et franchissent une nouvelle fois la ligne sur ballon porté après touche. C’est encore la jeunesse montpelliéraine qui se met en évidence par sa talonneuse Tifen Lesieu (tout juste 18 ans) qui aplatit derrière son maul alors qu’elle venait d’entrer en jeu. (0-29 à la 60e). Sur le renvoi, les locales investissent le camp montpelliérain et obligent la défense bleue à serrer les rangs, sans pour autant se monter très menaçantes.  Il faudra finalement deux cartons jaunes coup sur coup (Romane Kehiha à la 74e pour fautes répétées, puis Louen Laramy à la 75e pour faute au sol) pour voir les Lilloises marquer entre les poteaux (7-29 à la 76e).
Réduites à 13 contre 15, les Montpelliéraines ne ferment pas pour autant le jeu et se montrent une nouvelle fois menaçantes en bout de ligne par leur ailière Banet. Le coup de sifflet final est cependant sifflé sans qu’aucun nouveau point ne soit marqué (7-29, score final).

Exemptes lors de la prochaine journée, les filles du MHR pourront partir en vacances avec la satisfaction du devoir accompli. A la suite du forfait général de l’équipe bayonnaise, nous les retrouverons en championnat le 23 janvier avec la réception de Lyon au stade Sabathé.

Galerie photo