• Association
  • Elite 1 Féminine

Elite 1 Féminine : Une jeunesse solide!

Le 02 avril 2022

MHR 34 – 8 STADE RENNAIS

Ce samedi 2 avril 2022, l’élite 1 Féminine du MHR clôture son parcours en Coupe de France avec la réception du Stade Rennais à 17H30 à SABATHE ; une ultime confrontation avant les quarts de finale du 15 mai. Le retour de l’hiver et l’absence d’enjeu sportif ne doivent surtout pas faire oublier cette possibilité, offerte aux jeunes, de faire leurs preuves face à une formation très expérimentée et moins touchée par l’absence des internationales (sélectionnées pour jouer face à l’Irlande à Toulouse). 

L’entame de match est entachée par de nombreuses fautes de mains et les Rennaises se réchauffent les premières à la suite d’un lancement de jeu plein centre ; elles jouent au pied dans le dos de la défense bleue qui cède à la course. (0-5 à la 4e). Face au vent, les Cistes ont du mal à sortir de leur camp et continuent à subir la pression de l’occupation au pied rouge et noir. Il faut attendre le quart d’heure de jeu pour voir enfin les Montpelliéraines sortir de leur léthargie. Une première contre-attaque emmenée par Lea BALTHAZAR, bien relayée par Louen LARAMY puis Flora MICOUD avorte sur les 40 m. En revanche, la suivante est la bonne avec un essai de 60 m de l’arrière Fantine BACCICHET. (5-5 à la 16e). Malheureusement, les Cistes subissent à nouveau la pression rennaise et la défense bleue finit par être pénalisée d’un carton jaune infligé au pilier gauche Anissa BENZID. Les visiteuses transforment la pénalité pour reprendre la tête (5-8 à la 21e). Malgré un collectif réduit à 14, les Cistes se montrent tout de même dangereuses et assiègent la ligne adverse. Leurs mauls sur penaltouche sont bien contenus par les Rennaises qui repoussent par 2 fois les tentatives bleues mais la vague montpelliéraine revient à la charge par son arrière Fantine BACCICHET qui met la défense rouge à la faute. Un bel enchaînement sur la pénalité jouée à la main permet à l’ailière Ghizlaine BEN MALEM de pointer dans l’en-but pour prendre la tête au score (10-8 à la 30e).
De retour à 15, les bleues prennent le match à leur compte et enchaînent les temps de jeu, se montrant intraitables en défense et menaçantes en attaque. Même si rien n’est marqué jusqu’à la mi-temps, cette application permet aux montpelliéraines de virer en tête à la pause malgré la forte opposition du vent.
En seconde période, on aurait pu croire que le changement de terrain permettrait aux Cistes de s’appuyer sur le vent pour occuper, à leur tour, le terrain adverse mais les imprécisions techniques (en-avant sur coup d’envoi, touche perdue) les maintiennent sous pression dans leur camp. 
Il faut une succession de grosses mêlées pour remettre enfin les Montpelliéraines dans le bon sens. Après un départ de la 3ème ligne Célia ROUE derrière sa mêlée, le jeu s’installe dans les 22 m rennais. Les avants du MHR pilonnent au ras et franchissent finalement la ligne grâce à Khoudedia CISSOKHO, prenant pour la première fois un peu le large au score. (15-8 à la 60e).
Quelques minutes après, c’est à nouveau la 3ème ligne aile montpelliéraine qui s’illustre par un déboulé côté droit, une passe sous le bras qui envoie pour la deuxième fois Ghizlaine BEN MALEM à l’essai. (20-8 à la 62e).
Totalement libérées, les bleues marquent à nouveau, quelques minutes plus tard, grâce à un raid en solitaire de leur capitaine Prune PEGOT. (27-8 à la 65e)
C’est le moment que choisissent les Rennaises pour sonner la révolte. Elles occupent le camp bleu et font souffrir la défense du MHR pénalisée dans ses 30 m. Et pourtant, sur un ballon finalement tombé par l’attaque rennaise, la capitaine prune Pegot s’illustre une nouvelle fois en dribblant au pied sur 60m et finit en solitaire entre les poteaux. (34-8, score final).

Les Montpelliéraines se rassurent et savent qu’elles pourront compter sur leur jeunesse pour préparer au mieux les phases finales. 

Galerie photo