• Fonds de dotation

Mathis, invité de marque de MHR-LOU

Le 10 janvier 2020

Certaines images ne trompent pas. Accolé aux côtés de Louis Picamoles, Mathis n’en revient pas d’être aux premières loges alors que le discours du capitaine résonne dans le vestiaire après cette étincelante victoire contre le leader lyonnais. Ses yeux trahissent un plaisir et une fierté indescriptibles d’avoir le privilège de partager l’intimité du vestiaire, le tout sous la protection de son joueur préféré.

Les costumes ne sont pas les mêmes, le gabarit est sensiblement différent et pourtant nous avons bien affaire à deux guerriers. Si les vertus de combattant de notre « King » Louis ne sont plus à démontrer, le constat est similaire pour notre jeune Mathis. Ce jeune rugbyman de 14 ans a fait face depuis de longs mois au plus dur des combats, celui de la maladie. L’état de forme n’a plus rien à voir avec celui constaté lors de notre première rencontre lors d’une visite avec les joueurs du MHR au CHU. Le regain d’énergie est bien là, les sourires aussi. Celui de sa maman qui assiste à la scène depuis l’entrée du vestiaire témoigne également d’un bonheur presque contagieux.

Dans le vestiaire, les festivités se poursuivent. Le maillot floqué « Mathis » et de son numéro 8 fétiche passe de joueurs en joueurs afin de laisser une marque indélébile de cette belle soirée. Les photos s’enchainent tout comme les conciliabules tantôt avec Benoit Paillaugue, tantôt avec Paul Willemse. A peine le temps de se remettre de ses émotions qu’il est déjà le temps de retourner auprès du reste de la famille. Les questions et les récits se font échos, avec en toile de fond, le reste des cadeaux distribués à notre jeune rugbyman d’Argeles. Mathis feuillette le dernier Impact Magazine et passe en revue l’ensemble des cartes dédicacés des joueurs en prenant le soin, évidemment, de repositionner en tête de file celle de son chouchou.

Avant cet épilogue magique, Mathis et sa famille avaient eu droit à une montée crescendo de l’adrénaline : descente des joueurs du bus en première loge et « check » avec tous nos Cistes, rencontre et gros câlin avec Bikounet, petit tour en boutique et dans les différents espaces ouverts au public en avant match et petit détour par l’espace famille pour échanger quelques passes et rencontrer au passage Fulgence Ouedraogo et Julien Bardy. Ces deux-là ont alors joué les guides du jour pour amener Mathis vers la zone mixte et se préparer à l’autre grand moment de la soirée : le coup d’envoi fictif. Les Vignobles Jeanjean représentés par Brigitte Jeanjean et partenaire de ce match contre le LOU avaient eu la gentillesse de partager les honneurs de donner le coup d’envoi fictif. Sous les explications de Loïc, le stadium manager du club, Brigitte et Mathis pénètrent sur le terrain et se dirigent vers son centre avant d’être rejoint par l’infatigable Bikounet !

Là aussi, les yeux de Mathis pétrissent de lumière lorsqu’il regagne le bord du terrain pour expliquer à sa maman toute l’émotion qui était présente au moment de taper dans le ballon. Ce moment-là et tous les autres vécus aujourd’hui risquent de trotter un petit moment dans sa tête. On souhaite désormais à Mathis de réaliser le plus rapidement possible un autre vœu qui lui tient à cœur : celui de rechausser les crampons avec les copains et de rejouer au rugby. Tout simplement.

#TeamMHR #TeamSOLIDAIRE

 

Galerie photo