H-Cup - Ulster Rugby - 19/10/2013

Compte rendu du match

Le trèfle piétine la fleur de ciste. 

C’est ce qui fait le charme de cette compétition. Se dire que le deuxième match peut déjà être éliminatoire. Une défaite contre les Irlandais de l’Ulster (au passage vice-champions d’Europe 2012), et la campagne européenne de nos Cistes tournerait court. Et dans un ciel gris so irish, avec un vent tourbillonnant, la partie s’annonce corsée. En même temps, le MHR adore les défis, donc pas question de se plaindre. Pas question non plus de se laisser marcher sur les pieds, de perdre des points et du même coup d’hypothéquer l’avenir en Hcup. Montpellier est invaincu à la maison en Coupe d’Europe, et pour être francs, on aimerait que ça dure encore un peu. 
 
Un début de match qui a d’entrée été en faveur de nos noirs et or avec une première accélération de Nagusa qui avait à cœur de briller face à ses anciens coéquipiers, suivie d’une première pénalité de l’artilleur maison Jonathan Pélissié qui a placé le MHR en tête après seulement 4 minutes, 3-0. Pas question de se laisser marcher sur les pieds vous le savez. Seulement les Irlandais eux non plus n’ont pas eu envie de laisser le match à leurs adversaires en envoyant du jeu, et les magnifiques chants de leurs supporters avaient de quoi les motiver. La preuve en est que les premiers à avoir marqué un essai dans cette rencontre ont bel et bien été les irlandais par l’intermédiaire de leur ailier Trimble. 3-7 après 13 minutes. Non l’Ulster n’est pas venu ici uniquement pour boire de la bière. L’engagement Irlandais, leur pression sous les chandelles, et les fautes de main sous les ballons hauts ont grandement mis en difficulté les Héraultais dans cette première période. Seul le jeu d’avant a empêché le MHR de prendre l’eau dans ce premier acte, et même si quelques intentions ont été à signaler, de l’approximation dans le dernier geste est venue tout gâcher. Et oui la Hcup c’est un autre niveau! 3-7 en faveur des irlandais à la pause. Un score étriqué et flatteur qui laissait tous les espoirs au MHR à condition de montrer un visage plus conquérant et en étant moins maladroit. Pas question de se laisser marcher sur les pieds !
 
Après s’être fait eng-irlandais, nos cistes ont voulu revenir sur le pré avec d’autres intentions. Seulement, les difficultés entrevues en mêlée le week-end dernier se sont confirmées, et Ruan Pienaar n’a pas raté l’occasion d’ajouter 3 nouveaux points. 3-10 après 45 minutes. De quoi révolter les Montpelliérains. Une mêlée cette fois-ci dévastatrice a emporté les Irlandais les faisant reculer jusqu’à leur ligne. Un ballon éjecté sur l’aile d’Audrin lui a permis d’inscrire en coin son 4ème essai de la saison toutes compétitions confondues. Essai non transformé, 8-10, mais voilà que le MHR s’est ressaisi et a enfin montré le visage qu’on attendait de lui. Mais ça, c’était avant que Pienaar ne replonge Yves-du-Manoir dans le doute. Une pénalité qui a redonné 5 points d’avance à la province irlandaise. 8-13. Avant qu’une attaque irlandaise n’ai failli doucher définitivement les espoirs Héraultais. Heureusement que Trinh-Duc trainait par là pour sauver un essai tout fait. Un nouveau coup de pied du springbok Pienaar, et revoilà le MHR distancé. 8-16 à 20 minutes du terme, la mission semblait très compliquée. Une percée de Combezou a remis le feu dans la défense adverse, avant qu’un énième en-avant au ras de la ligne ne vienne anéantir une nouvelle occasion. Une nouvelle pénalité de Pienaar après une faute au sol a définitivement douché les espoirs et ambitions du MHR. 8-19 à 10 minutes du terme, la messe semblait dite. Alors que l’on croyait avoir tout vu, le pire est arrivé. Une percée de Paillaugue a amené ses avant mourir à un centimètre de ligne. Un ballon éjecté sur Combezou l’envoyait à l’essai, sauf que ce dernier repris par un dernier placage a aplatit le ballon … avant la ligne. Un coup de pied de dégagement a renvoyé le ballon dans le camp de nos Cistes avant que les Irlandais n’obtiennent une nouvelle pénalité. 8-22. Sans doute le tournant du match. Alors que le MHR a eu l’espoir de revenir dans ce match, il a perdu toutes chances. Une autre pénalité de Jackson sur la sirène a conclu une bien triste soirée. 8-25 pour l’Ulster on en restera là.
 
Trop de fautes de mains, de mauvais choix offensifs, d’occasions ratés, et de décisions arbitrales contestables, pour espérer faire tomber le cador Irlandais. Le scénario catastrophe que l’on craignait tant a bel et bien eu lieu. En l’espace de 80 minutes, le MHR a pratiquement dit adieu à ses chances de qualification, et peut nourrir des regrets aux vues de la seconde période. Ce soir ce sont bien les irlandais qui ont mis des bâtons dans les roues de leurs adversaires. Confucius disait « La plus grande force n’est pas de ne jamais tomber, mais de savoir se relever après chaque chute ». A nos Cistes de le prouver.
 
Texte: Adrien Lignières
Photos: Fabrice Chort
 
Points MHR :
Pénalités : Pélissié (4ème)
Essais : Audrin (49ème)
Transformations : 
 
Points Ulster :
Pénalités : Pienaar (45ème, 53ème, 58ème, 70ème, 74ème), Jackson (80ème)
Essais : Trimble (13ème)
Transformations : Jackson (13ème)
 
Composition MHR :
1. Yvan Watremez (45ème : 17. Mischa Nariashvili) – 2. Mickaël Ivaldi (62ème : 16. Thomas Bianchin) – 3. Maximiliano Bustos (48ème : 18. Nicolas Mas) – 4. Jim Hamilton (56ème : 5. Thibaut Privat) – 5. Thibaut Privat (46ème : 20. Robins Tchalé-Watchou) – 6. Fulgence Ouedraogo – 7. Mamuka Gorgodze (62ème : 19. Fred Quercy) – 8. Kélian Galletier – 9. Jonathan Pélissié (65ème. 21. Benoit Paillaugue) – 10. François Trinh-Duc – 11. Yoan Audrin – 12. Wynand Olivier (24ème : 22. Thomas Combezou) – 13. Anthony Tuitavake – 14. Timoci Nagusa – 15. Anthony Floch (34ème : 23. Benoit Sicart)
 
Composition Ulster :
1. Tom Court (70ème: 17. Callum Black) – 2. Rory Best (74ème: Rob Heering) – 3. Declan Fitzpatrick (48ème: 18. John Afoa) – 4. Johann Muller (75ème: 19. Lewis Stevenson) – 5. Dan Tuohy – 6. Robbie Diack 53ème : 20. Iain Henderson) – 7. Chris Henry – 8. Roger Wilson – 9. Ruan Pienaar – 10. Paddy Jackson – 11. Tommy Bowe – 12. Luke Marshall (51ème: 22. Stuart Olding) – 13. Darren Cave – 14. Andrew Trimble (74ème: 23. Michael Allen) – 15. Jared Payne
Photos