Top14 - Perpignan - 13/09/2013

Compte rendu du match

La douche froide

Hum… cette odeur si particulière du derby… Et il est clair que celui-ci a une saveur toute particulière. Un match placé sous le signe des retrouvailles pour Nicolas Mas, Robins Tchalé-Watchou et Charles Géli avec leurs anciens partenaires Sang et Or, mais aussi pour Giorgi Jgenti avec nos Cistes, lui, l’ancien numéro 3 de Montpellier. 

Un début de match qui se limite à du ping-pong rugby. Pas de prise de risque de part et d’autre. Un échange de coups de pied profitable aux Usapistes qui obtiennent dès la 4ème minute une pénalité transformée par son arrière du jour, le gallois James Hook. 3-0. Sur un lancé dans les 5 mètres montpelliérains, le demi de mêlée catalan Duvenage s’échappe du maul après un ballon perdu par Tulou pour aplatir en coin. Un essai accordé légitimement à la vidéo, et un début catastrophique pour le MHR. 8-0 après 8 minutes de jeu et ça ne s’arrête pas là puisque sur le renvoi, un ballon de récupération, une accélération de Mjekevu, deux relais, et Purll va aplatir aux pieds des poteaux. 10 minutes et 15-0. Les montpelliérains se décident enfin à sortir de leur sommeil, on en attendait pas moins, pour marquer une pénalité par Paillaugue. 15-3 à la 14ème. Une mêlée dominée, des coups de pieds ratés, dieu qu’il semble loin le match de Toulouse… Les catalans, euphoriques, profitent du moindre ballon perdu. Un ballon écarté sur l’aile de Mjekevu, qui remise intérieur pour le joueur du moment, Sofiane Guitoune. 3ème essai catalan, non transformé. Quoiqu’il en soit le mal est fait. 21 minutes et 20-3. Pratiquement un point encaissé par minute, et deux essais encaissés sur deux ballons perdus. Le MHR est dépassé et se contente d’un jeu dans l’axe pour mettre son adversaire à la faute. Stratégie payante, Paillaugue inscrit 3 nouveaux points à la demi-heure de jeu. 20-6, mais il y a encore du boulot ! Cette première période  est à oublier au plus vite.

Les murs ont dû trembler à la mi-temps, à n’en pas douter, et Montpellier veut vite oublier ces 40 premières minutes. Seulement, ce début de seconde période est marqué encore une fois par des imprécisions des deux côtés. Pas grand chose à se mettre sous la dent. Des actions anéanties par des fautes de main, des ballons gardés au sol, des contres, des touches perdues, des mêlées instables. Même les perpignanais, si habiles en première période, semblent lever le pied, eux qui n’ont plus marqué de points depuis la 21ème minute. Des points, en voilà enfin pourrait-on dire, avec une pénalité convertie par Benoit Paillaugue suite à une faute en touche des catalans. 20-9 à la 58ème. Mais rien n’y fait, ce soir Perpignan est au dessus. Un ballon éjecté à l’aile envoie Romain Taofifenua à l’essai pour la quatrième fois de la soirée. 25-9, à un quart d’heure de la fin. Les week-ends se suivent et ne se ressemblent pas, c’est bien connu. Un nouveau ballon gardé au sol par Bias, et James Hook rajoute 3 nouveaux points à 10 minutes du terme. Le tableau d’affichage indique 28-9, la messe est dite. Même le bonus défensif ressemble à une utopie. Pourtant, lorsque le funambule Timoci Nagusa, en coin, marque un essai qui a de quoi mettre un peu de piment à cette fin de match, l’espoir renait. 28-16 à moins de 10 minutes de la fin. Les données sont simples : un essai transformé, Montpellier prend le bonus défensif et l’USAP perd son bonus offensif. La fin de match se traduit par une domination territoriale de nos Cistes, dont les temps de jeu sont tous près d’envoyer Nagusa une deuxième fois en terre promise mais une bonne défense des Sang et Or l’envoie en touche au dernier moment. Montpellier vient de laisser filer sa seule chance.

Après avoir terrassé Toulouse, le MHR est passé à côté en terre catalane. Toutes les qualités affichées le week-end dernier se sont évaporées. Un trou d’air qui ne doit cependant pas laisser de traces car dès le week-end prochain un morceau de choix va venir frapper à la porte de du-Manoir, et il va falloir l’accueillir comme il se doit. Après avoir tendu la joue gauche contre Perpignan, il ne faudra pas tendre la droite aux clermontois, ni à personne d’autre d'ailleurs !

Texte : Adrien Lignères

Photos: A.Roig / USAP

Points USAP :

Pénalités : Hook (4ème, 69ème)

Essais : Duvenage (8ème), Purll (10ème), Guitoune (21ème), R. Taofifenua (64ème)

Transformations : Hook (10ème)

Points MHR :

Pénalités : Paillaugue (14ème, 30ème, 58ème)

Essais : Nagusa (74ème)

Transformations : Pélissié (74ème)

Composition USAP :

1. Alisona Taumalolo (50ème : 17. Sébastien Taofifenua) – 2. Guilhem Guirado (60ème : 16. Romain Terrain– 3. Giorgi Jgenti  (51ème : 23. Paulica Ion) – 4. Sébastien Vahaamahina – 5. Romain Taofifenua (69ème : 19. Karl Château) -6. Justin Purll – 7. Jean-Pierre Perez – 8. Luke Narraway (60ème : 18. Dan Leo) – 9. Dewaldt Duvenage (63ème : 20. Nicolas Durand)– 10. Camille Lopez – 11. Sofiane Guitoune – 12. Sione Puikala – 13. Lifeimi Mafi (50ème : 21. David Marty) – 14. Wandile Mjekevu (69ème : 22. Joffrey Michel) – 15. James Hook

Composition MHR :

1. Yvan Watremez (49ème : 17. Na’ama Leleimalefaga) – 2. Charles Géli (54ème : 16. Mickaël Ivaldi) – 3. Nicolas Mas (60ème : 23. Maximiliano Bustos) – 4. Robins Tchalé-Watchou – 5. Thibaut Privat (51ème : 18. Mickaël De Marco) – 6. Alex Tulou (50ème : 19. Kélian Galletier) – 7. Alexandre Bias – 8. Johnnie Beattie – 9. Benoit Paillaugue (71ème : 21. Jonathan Pélissié) – 10. François Trinh-Duc – 11. Yohann Artru – 12. Wynand Olivier – 13. Thomas Combezou (69ème : 21. Anthony Tuitavaké) – 14. Lucas Dupont (49ème : 22. Timoci Nagusa) – 15. Benoit Sicart

Photos
Vidéos