• Association
  • Elite 1 Féminine

Une démonstration!

Le 25 janvier 2023

MHR 63 / 0 CHILLY-MAZARIN

Ce dimanche 22 janvier, l’élite 1 Féminie reçoit Chilly Mazarin pour le compte de la dernière journée de la phase aller. Une semaine après leur courte défaite sur la pelouse du stade Toulousain, les Cistes ont à cœur de reprendre le chemin de la victoire. Face à la lanterne rouge de la poule 1, la manière doit, de surcroît, être au rendez-vous et le point de bonus offensif s’impose afin de rester au contact des premières places du classement. Il s’agit donc de ne pas se laisser engourdir par le froid hivernal qui s’abat ce dimanche sur le stade Sabathé et de réchauffer les courageux spectateurs par de belles envolées. 

Le message semble bien passé car dès la 2ème mn, l’arrière-garde Montpelliéraine met le feu aux poudres. A la suite d’un ballon récupéré sur le 1er rideau, Ghislaine BEN MALEM déboule sur l’aile droite et met Caroline BOUJARD sur orbite pour l’ouverture du score (essai transformé par Anna MACIPE, 7-0). Puis, Khoudedia CISSOKHO double la mise 6 mn plus tard après une remontée collective de 60 m balle en main (14-0 à la 8ème mn).
Malheureusement, le froid se fait déjà sentir et les bleues multiplient les fautes de mains, les empêchant d’aggraver le score. Il faut attendre la 17ème mn puis la 21ème, pour revoir Caroline BOUJARD, dans l’en-but, concrétiser par deux fois la domination sans partage des Montpelliéraines. (19-0 à la 17ème puis 24-0 à la 21ème). La première alerte sur le camp héraultais intervient à la 28ème mn lorsque la centre de Chilly ramasse un ballon oublié par l’attaque bleue. Elle est reprise par un plaquage haut qui donne l’occasion aux visiteuses d’ouvrir le score sur pénalité, tentative finalement manquée par la buteuse francilienne. Malgré quelques minutes jouées dans leurs 22m, il ne faut aux Cistes qu’un seul bel enchaînement sur une mêlée dans leurs 40 m pour alourdir le score juste avant la mi-temps par un essai de Marine MENAGER (29-0 à la 37ème mn, score à la mi-temps).
Aux vestiaires, les entraîneurs montpelliérains Stéphane FERRIERE et Armand MARDON, très satisfaits, défient leurs joueuses de faire au moins aussi bien dans le deuxième acte qu’en première mi-temps (0 point encaissé et 5 essais marqués). Le match reprend comme il s’était arrêté : par un essai de Rose BERNADOU dès la 2ème mn de jeu dans cette 2ème mi-temps (transformé par Maë LEVY, 36-0 à la 42ème). Ensuite, Loanne DUBUCHE s’échappe sur un petit côté pour servir Ghizlaine BEN MALEM qui marque après un numéro de funambule contre la ligne. La transformation de Maë LEVY échoue sur le poteau. (41-0 à la 47ème mn). Quelques minutes plus tard, la transformation de l’essai en force de Laure TOUYE connaît exactement le même sort (46 - 0 à la 60ème mn). Les Montpelliéraines repartent à l’attaque et c’est au tour de la ligne de 3/4 de s’illustrer. Le ballon passe de mains en mains pour une attaque d’école qui offre son 4ème essai personnel à Caroline BOUJARD. (51-0 à la 63ème). Insatiable, 5 minutes après son quadruplé, c’est encore une fois l’arrière internationale des Cistes qui est à la conclusion d’une relance sur un dégagement raté des visiteuses. Caroline BOUJARD réalise donc un quintuplé historique (56-0 à la 68ème). Il reste alors 12 minutes aux finisseuses montpelliéraines pour relever le défi lancé à la mi-temps par leurs entraîneurs. C’est finalement l’expérimentée Michelle TCHOUTA qui concrétise un départ en mêlée de Philippine MARQUIER. (Essai transformé par Maë LEVY, 63-0 à la 78ème). Contrat rempli ! 

En prenant le bonus offensif, les Montpelliéraines finissent, cette phase aller, 2 petits points derrière leurs rivales du Stade Bordelais et devant le Stade Toulousain (largement défait en terres girondines). Là encore, il restera aux Montpelliéraines une deuxième moitié de saison pour faire aussi bien que sur la première et espérer jouer un quart de finale à domicile. Les Cistes vont maintenant recevoir deux fois. Après un week-end de repos bien mérité, leur prochaine confrontation aura donc lieu le dimanche 5 février au Stade Sabathé contre leurs homologues du Stade Rennais, puis elles recevront Lons en Béarn le week-end suivant. 

Galerie photo